EPISODES
  • Episode 63 - Emprunter la voie du sabre de manière peu conventionnelle, avec les Chroniques de l'érable et du cerisier de Camille Monceaux

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Les chroniques de l’érable et du cerisier, de Camille Monceaux : c’est une tétralogie jeunesse en cours d’écriture, dont le dernier tome sortira au printemps 2025. C’est encore Noémie, qui est derrière le merveilleux compte Instagram @dame_oiselle.de.papier qui m’a conseillé ce livre, et j’en suis RAVIE.


    L’histoire, c’est celle de Ichiro, un enfant abandonné, élevé par un mystérieux samouraï et une femme âgée, reclus dans les montagnes. Il apprend la voie du sable avec patience, courage, ténacité et solitude. Lorsque sa vie bascule, il doit partir et c’est ainsi que commence son épopée… et qu’il se met en marche vers son destin.


    Je ne veux pas trop vous parler de l’histoire, parce que j’ai peur de vous gâcher la lecture de ce roman d’aventure. Déjà, c’est très bien écrit, et cela sert beaucoup l’histoire. L’histoire, quant elle, m’a complètement happée. C’est un roman d’apprentissage, d’aventure, qui parle d’adolescence, d’amitié, de famille, de samouraï, d’exil, de guerre, de théâtre, de végétarisme, de rituels, de vengeance… C’est un roman incroyable, destiné à la jeunesse à l’origine mais qui est super agréable à lire lorsqu’on est adulte aussi. J’ai aimé le fait que les premiers chapitres nous plongent vraiment dans l’ambiance de ce Japon médiéval, on a plein de détails sur la cuisine, les fêtes, les rituels … L’ambiance est immersive et on est embarqué dans cette aventure qui prend place dans un Japon historique. Et enfin, outre une intrigue qui me tient en haleine, le gros point fort de ce roman, ce sont ses personnages : je les ai beaucoup aimé, variés, avec leurs contradictions et leurs faiblesses, loin des clichés généralement présents dans les romans d’aventure. Ichiro le samouraï végétarien est un exemple des clichés qui sont décalés dans le livre. Et je trouve ça super, qu’il y ait des modèles de combattants qui ne sont pas des grosses brutes, qu’il y ait des personnages masculins qui ne sont pas que valorisés par leur force ou leur technique au sabre, que les personnages féminins soient des héroïnes inspirantes aux profils variés. Vraiment, j’ai retrouvé l’ambiance que j’aimais dans Le Clan des Otoris, avec une histoire de samouraï et de quête initiatique, mais avec une écriture qui m’a davantage attirée et des personnages très attachants.


    Je vous recommande Les chroniques de l’érable et du cerisier, de Camille Monceaux, si vous avez aimé le Clan des otoris, si vous aimez le Japon et les romans d’aventure qui ne rentrent pas dans des stéréotypes.


    ***

    Livre chroniqué : Les chroniques de l'érable et du cerisier, Camille Monceaux, éditions Gallimard Jeunesse, 2020


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    "Japan Koto Folk Background Music", music by Music Unlimited from Pixabay : https://pixabay.com/fr/music/monde-japan-koto-folk-background-music-124876/



    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Blog (nouveau !) : www.lacroqueusedelivrespodcast.fr

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    7m | Feb 13, 2024
  • Episode 62 - Trouver sa voix avec Billie Pretty a disparu de Sophie Astrabie

    Oups : Il y avait a priori un bruit de fond lorsque j'ai enregistré cet épisode, j'espère que ça ne vous dérange pas trop à l'écoute ! (mon radiateur s'est mis à faire un sifflement, mais vous inquiétez pas, j'avais chaud quand même)

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Billie Pretty a disparu, un roman de Sophie Astrabie.


    L’histoire, c’est celle de Billie, 7 ans au début de l’histoire, que l’on voit grandir au fil des chapitres. Il paraît que son prénom vient de la fameuse chanteuse Billie Pretty. Elle vient d’un milieu populaire, elle vit toute seule avec son grand-père qui n’est pas toujours en forme, elle passe des vacances où la même journée se répète, et elle rencontre Max, un garçon qui vient en vacances chez sa tante pour échapper à sa mère qui contrôle chaque aspect de sa vie. Ca commence comme ça, et le problème, c’est que c’est le moment où la légende de son prénom se fissure : Billie Pretty n’est autre que Whitney Houston. Alors, Billie est-elle une fable elle-aussi ? Comment construire son identité quand ce qui semble à l’origine est un mensonge plus ou moins volontaire ? L’histoire, c’est surtout celle de Billie, qui se débat avec sa classe sociale, joue à se donner des défis personnels, sent la distance se creuser avec des personnes, envie les gens, fantasme sur la vie de sa mère qu’elle n’a pas connu, chante, vieillit, se débat avec des dilemmes, fuit, embrasse un garçon, a une meilleure pote, fait des études, part en vacances utilise sa voix, parle et raconte.


    J’ai adoré la couverture, et c’est pour ça que j’ai attrapé ce livre à la bibliothèque. Il m’attendait parmi environ 10 autres livres que je voulais lire, et je l’ai ouvert en me disant que je cherchais un roman pas trop long et contemporain. Ce livre, c’était une surprise inattendue que j’ai dévoré en une après-midi. J’ai a-do-ré. Déjà, vous savez que les histoires qui parlent de classes sociales m’intéressent beaucoup, mais là c’est si juste, si beau, ça parle de grandir, de vieillir, d’illusions, de ce qu’on projette, d’identité à construire et vue par les autres, d’amour aussi. C’est vraiment un chouette roman d’apprentissage et une histoire d’amour tendre et compliquée où les chassés-croisés et les fuites sont toujours là. J’ai été surprise que ce soit un livre qui se passe en France mais en fait, j’aurais pu m’en douter vu le nom de l’autrice. C’était une petite pépite que j’ai beaucoup aimé pour conclure mon mois de décembre !


    Je vous recommande Billie Pretty a disparu si vous aimez les romans d’amour et d’apprentissage, et les romans qui parlent de classes sociales avec justesse.


    Livre chroniqué : Billie Pretty a disparu de Sophie Astrabie, éditions Flammarion, 2023


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    https://lasonotheque.org/detail-2722-rue-d-aubervilliers.html

    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    6m | Jan 28, 2024
  • Episode 61 - Découvrir la science fiction optimiste avec Psaume pour les reyclés sauvages, de Becky Chambers

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Psaume pour les recyclés sauvages, le court roman de Becky Chambers. C’est le premier tome d’une diptyque qui s’appelle « Histoires de moines et de robot ». Merci à Bertille de m’avoir offert ce roman qui m’a beaucoup plu, et à Sophie de Frondaisons club, club de lecture et de podcast à Grenoble, qui a organisé une soirée autour de ce roman. @frondaisons.club


    L’histoire se situe dans un monde post-transition, qui a échappé au pire : une civilisation s’est reconstruite avec un certain confort, malgré la fin du pétrole et des usines, plus respectueuse de la nature. Les robots ont accédé à la conscience, et après cela, ont disparu dans la forêt et sont devenus un mythe. Dex, moine de thé, insatisfait par sa vie qui semble pourtant être tout à fait sympathique, sillonne les routes avec son vélo-maison et propose du thé et un espace de parole aux gens. Iel croise de manière inattendue Omphale Tachetée Splendide, robot qui cherche à comprendre de quoi l'humanité a besoin. Une question à laquelle Dex aura bien du mal à répondre.


    Le livre commence par une dédicace « Pour vous qui avez besoin de souffler » : et c’est complètement ce que l’on ressent en lisant ce joli roman. Tout est doux et apaisant dans ce roman, et ce, sans être niais. Un psaume pour les recyclés sauvages est un roman de science fiction optimiste : l’imaginaire est donc loin des lectures dystopiques et post-apocalyptiques… et ça change ! Je suis ravie de vous présenter ce petit bonbon de douceur philosophique pour commencer l’année de manière apaisée. J’ai aimé les passages de discussion entre Dex et le robot, toujours très juste, et qui permet de se rappeler que vivre n’est pas synonyme de « productivité » « efficacité ». C’est l’occasion aussi de démonter certaines idées qui sont mine de rien bien ancrées en nous pour certaines. Le deuxième tome est très sympathique également, donc je vous le recommande chaleureusement !


    Becky Chambers a été une de mes autrices révélations de cette année : je l’ai découverte avec ce très joli roman, puis j’ai essayé « L’espace d’un an », sur les conseils de Cécile (coucou Cécile !) : c’est le premier tome d’une saga de science-fiction dans un style plutôt space opéra, et j’ai été captivée !


    Je vous recommande Psaume pour les recyclés sauvages si vous êtes angoissé-e, fatigué-e, si vous avez du mal à vous concentrer sur une lecture longue, si vous voulez juste prendre une bouffée d’air frais et d’optimisme.

    **


    Livre chroniqué : Psaume pour les recyclés sauvages (Histoires de moines et de robots, tome 1/2), Becky Chambers, éditions Atalante 2023


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    https://lasonotheque.org/detail-2722-rue-d-aubervilliers.html

    https://lasonotheque.org/detail-0097-campagne.html


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas également à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    6m | Jan 24, 2024
  • Episode 60 - Un bilan 2023 de mes (nombreuses) lectures !

    Un épisode peu original pour la période, mais le premier pour le podcast !

    J'ai eu du mal à l'écrire, le format était particulier, et je n'avais pas enregistré depuis... et bien un mois et demi : j'espère que ce n'est pas trop désagréable à écouter :)

    Bonne année !


    ***


    Bonjour, bonsoir et bienvenue dans cette nouvelle chronique des lectures du mois passé un peu particulière car elle est … consacrées à mon bilan de lecture 2023, et donc aux 12 derniers mois ! Je profite de ce début d’épisode pour vous souhaiter une belle année 2024 !


    Cet épisode va être l’occasion pour moi de prendre le temps de faire un récapitulatif de cette année 2023 en terme de lectures. Je n’ai jamais fait ça, j’espère que ça vous intéressera :)


    Bien sûr, avant de commencer cet épisode un peu + long, je préviens que le nombre de livres que je lis ne veut pas dire que je suis une meilleure personne ou plus intelligente que le reste du monde, loin de là ! : je lis très vite, j’ai toujours lu très vite, j’ai du coup une très mauvaise mémoire des livres que je lis (avec généralement une petite exception pour ceux que j’ai aimé !) et j’ai eu plus de temps que prévu pour lire cette année . Vraiment, lire, ce n’est pas une compétition ou un record à battre :) Pour ne pas mettre de pression inutile, je vous mets le nombre de livres lus cette année en description, comme ça, seuls les intéressé-es et passionné-es de statistiques pourront se renseigner. de mon côté, j’aime bien savoir combien de livres je lis pour comparer d’une année sur l’autre, je fais ça depuis l’année dernière : j’ai plus lu en 2023 qu’en 2022 et je pense que le podcast a aidé !). Je lis quasiment uniquement des romans (de genre très différents et pour des publics variés), mais quelques essais se cachent parmi mes lectures de l’année, ainsi que des BD et romans graphiques.

     Le but, c’est de lire ce que vous aimez : et si ce n’est pas « ce qu’il faut lire » d’après les gens/la presse/le monde et bien, tant pis : si c’est ce que vous aimez lire, lisez et faites vous plaisir :) !


    ** Mon bilan de lectures 2023 en chiffres : Pour les intéressé-es : Cette année, j’ai lu 167 livres, dont 131 romans ou essais et 36 revues/BD/romans graphiques. **


    Dans ma vie de lectrice en 2023, il y a eu beaucoup de choses sympas à noter : j’ai écouté 3 livres audio, participé à deux lectures commune et lu un « livre-calendrier de l’avent », j’ai rencontré des autrices lors d’évènements littéraires et j’ai eu des coups de coeur gigantesques et des beaux coups de coeur. Je vais juste vous parler de l’expériences des lectures communes et du livre-calendrier de l’avent.


    Pour commencer, en juillet j’ai participé à la lecture commune organisée par Astrid Sterin autour de son roman Cité de Foudre, le premier tome du diptyque « Les pérégrinations de Lady Vinchka ». Verdict ? J’ai trouvé ça très sympa de papoter sur le Discord, j’ai aimé parler lectures avec les gens, mais par contre… je n’ai pas réussi à me tenir au nombre de chapitres proposés par jour ! J’ai beaucoup de mal à avancer à un rythme convenu et ça me frustre énormément, donc j’ai lu bien plus vite que prévu les 2 tomes proposés. Ce n’est pas grave, et j’ai aimé mes lectures et la LC malgré tout. L’expérience s’est d’une certaine manière reproduite en décembre avec le calendrier de l’avent sous forme de livre : c’est un roman de Betty Nicoud qui s’appelle De rêve à Légende, qu’elle a sorti en crowfunding cette année. C’est l’histoire de trois protagonistes, une héritière de la famille Noël, une Croquemitaine et un jeune homme aux pouvoirs d’empathie très élevés (et quasiment dangereux !). Une mystérieuse prophétie, des personnages sympathiques, un univers magique à découvrir (avec des Croquemitaines qui influent ou lisent les rêves par exemple, et cet histoire d’éleveur de lapins de Pâques), et des petites énigmes (pas très compliquées) à la fin de chaque chapitre pour chercher le passage suivant : bref, un roman sympa et divertissant. Le concept m’a beaucoup beaucoup plu, j’ai aimé l’histoire et j’ai trouvé que l’intrigue était bien dosée sur les 25 chapitres… mais impossible de tenir un chapitre par jour. Et surtout, si j’essayais de ne lire qu’un chapitre par jour, je tournais comme une lionne en cage sans vouloir trop me lancer dans un autre livre en parallèle. Voilà, je crois que ça me frustre de lire un nombre défini de chapitres par jour, parce qu’après tout je ne lis pas souvent d’autres livres en parallèle (sauf certaines périodes) donc ça ne me convenait pas. J’ai hâte de prochaines lectures communes tout de même parce que j’ai trouvé ça très convivial. Et l’idée du calendrier de l’avent… et bien, je trouve ça très chouette même si j’aime bien le chocolat aussi ;) Pour information, pour éviter les dévoreuses de calendriers de l’avent, Betty Nicoud avait prévu le coup en mettant une petite énigme à la fin de chaque chapitre pour trouver la suite, mais ça ne m’a pas ralenti (j’ai mis de la mauvaise volonté !). J’ai également lu en lecture commune Psaume pour les recyclés sauvages de Becky Chambers avec Frondaison Club, un club de lecture et de podcast grenoblois : c’était super sympa de discuter ensemble du livre, de lire ses passages préférés et de se rencontrer. Sophie, qui anime Frondaison Club, propose aussi des séances en Visio autour de livres ou de podcast. Je vous mets les informations et son Instagram en description si ça vous intéresse. Je vous recommande chaudement ce genre de moment convivial. Pour le coup, le fait de papoter pour parler d’une lecture que nous avions toutes faites, mais pas au même rythme, m’a très bien convenu, et j’ai trouvé ça super sympa. En tout cas, pour conclure ce long monologue : je vous recommande les lectures communes ET les calendriers de l’avent littéraires, ça change et c’est sympa, ça permet de rencontrer des gens. Cette année, je pense suivre quelques lectures communes avec le thème lectures paysannes de @dame.oiselledepapier


    Grâce aux bibliothèques municipales de Grenoble , j’ai pu rencontrer des autrices super chouettes ; lors du PDL 2023, j’ai pu écouter parler Emmanuelle Bayamack-Tam, Polina Panassenko, Marine Veith, Maria Larrea, Diaty Diallo et l’incroyable Flore Vesco qui est drôle, « on point » et fait des dédicaces originales et à paillettes. Et juin a été un moment trop chouette où j’ai rencontré (et fait dédicacer mon immense pile de livres) à Clémentine Beauvais *fangirl*. Bref, une année chargée en rencontres et interventions d’autrices, ça m’a beaucoup plu !


    Pour continuer le bilan lecture de l’année, je vous présente mes deux grosses catégories, elles-mêmes divisées en sous-catégorie : le TOP 15 de mes livres pour lesquels j’ai eu un coup de coeur incroyable, un coup de foudre qui m’a laissé pantoise, dont je parle sans cesse à tout le monde et que j’offre à la moindre occasion. Et les autres coups de coeur par catégorie (SF, Récit, BD, Littérature contemporaine en vrac).


    Tout ça, vous pouvez le retrouver dans l’épisode bonus que je vous propose un épisode bonus pour démarrer ce début d’année où je fais une liste de tous mes coups de coeur ! Rendez-vous dans le deuxième épisode sorti aujourd’hui !!!!


    ***

    Livres cités dans cet épisode :

    Cité de Foudre d'Astrid Sterin disponible : https://astrid-sterin.fr/

    Psaumes pour les recyclés sauvages, de Becky Chambers, édition L'Atalante

    De rêve à Légende, de Betty Nicoud

    Pour les moments conviviaux et lectures communes sympas à venir :

    Un club de lecture et de podcast de qualité ! : Frondaison Club, animé par Sophie https://www.instagram.com/frondaisons.club/

    Noémie lance des lectures communes autour du thème "Lectures paysannes" : https://www.instagram.com/dame_oiselle.de.papier/


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !










    8m | Jan 11, 2024
  • Episode BONUS - Mes coups de coeur de l'année 2023 (parfait pour s'endormir)

    Je ne savais pas comment parler de mes coups de foudre et coups de coeur de cette année, et des amis m’ont parlé des épisodes « Tranquilusionnist » de la podcasteuse The Allusionist. Si ça vous intéresse, je vous mets les liens en descriptions https://www.theallusionist.org/tranquillusionist . J’ai écouté et trouvé ça très drôle et apaisant en même temps.

    Accrochez vos casques audios, mettez vous écouteurs, calez vous bien, je m’essaie à l’ASMR (ou en tout cas, à un épisode tout doux parfait pour s'endormir) pour parler des livres qui m’ont marqué en 2023.

    PS : C'était très intimidant de faire cette liste, en sachant qu'il n'y aurait pas trop de musique/bruit derrière ! J'espère que c'est agréable à écouter :) !

    PPS : Cet épisode est l'épisode bonus qui complète l'épisode 60 - Bilan 2023.

    Les gros gros coeurs (le top 15)

    TOP 5 :

    Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon : j’ai adoré, ça m’a remué et j’ai découvert cette écrivaine par son dernier roman incroyable.

    Demain les ombres de Noëlle Michel : une surprise, qui mélange télé-réalité et préhistoire, et qui m’a transporté

    Des vies orageuses de Mathilde Gal et le collectif Tcholeyi : un roman qui parle de thèmes compliqués, mais qui est très bien écrit, avec une très belle histoire, que j’ai dévoré, qui m’a remué et que j’ai envie d’offrir au monde entier

    Le jeu de la dame de Walter Tevis : que de suspense !

    La Dernière Geste de Morgane of Glencoe : aaaah, j’attends le tome 4 avec tellement d’impatience !!!! Si nous n’étions pas dans un épisode de simili ASMR, je ferais bien + ressentir les multiples points d’exclamation et mon impatience.



    TOP 10 : TOP 5 +

    L’espace d’un an de Becky Chambers : j’ai adoré l’univers qui n’est pas apocalyptique sans être simpliste, et les personnages//

    Les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino : onirique

    Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery : charmant

    Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic : un OVNI

    Chroniques de l’érable et du cerisier de Camille Monceaux : je vous en reparle bientôt, mais j’ai adoré ! Si vous avez aimé le clan des Otoris, essayez les aventures de personnages incroyables et complexes dans un Japon médiéval !


    TOP 15 ANNEE : TOP 10 +

    Billie Pretty a disparu de Sophie Astrabie : une surprise de fin d’année, je vous en parle bientôt aussi

    Les contrées salées de Hope Larson (BD) : un très belle BD

    Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julia Otsuka : un court roman écrit au Nous qui m’a beaucoup touché

    La bibliothèque des rêves secrets de Michiko Aoyama : doux, apaisant

    Capitale du Nord, une trilogie de Claire Duvivier : captivant, j’ai commencé sans trop d’attente et j’étais complètement accro


    Les coeurs (ils font partie de mon top 30 de l’année)

    Catégorie SF/fantasy, bref imaginaire :

    Automates et fiançailles d’Astrid Sterin : du steampunk et de la romance, mécanique et magie, j’adore !

    Les Noces d’Ombre et de fumée : la première romantasy que j’ai lu, une intrigue féministe, j’ai été complètement happée par l’intrigue. Si vous cherchez une romantasy dans un monde ultra patriarcal avec des complots et des intrigues politiques, soutenu par une jolie plume, foncez !

    Psaume pour les recyclés sauvages de Becky Chambers : Poétique et doux, le genre de lecture qui fait du bien pour prendre une dose d’optimisme je vous en parle bientôt !

    Bluebird de Ciel pierlot : du space opera, pour les fans de Star Wars qui veulent du space opéra avec des thèmes … du 21e siècle

    Les oiseaux du temps de Amal El-Mohtar et Max Gladstone : De la science fiction sous forme de roman épistolaire, avec une réflexion sur le destin de l’humanité, le voyage dans le temps et l’amour.


    Catégorie Récit:

    Bergère de Florence Debove : un très joli récit

    Les gens de Bilbao naissent où ils veulent de Maria Larrea :

    Pour que je m’aime encore de Maryam Madjidi : drôle, mordant, touchant, j’ai ri et eu les larmes aux yeux, ces 2 livres sont formidables et parlent avec humour de classe sociale et du décalage que l’on peut ressentir.

    Le lac magique de Yaël Cojot-Goldberg : nage et sororité au programme de cette expérience canadienne relatée par l’autrice

    Catégorie BD :

    Le loup en slip de Wilfrid Lupano // Les vieux fourneaux du même auteur : drôle et gauchiste, pour les enfants et les adultes.

    Heartstopper de Alice Oseman : romance LGBT

    Partir sur les chemins de Compostelle de Lili Sohn : j’ai aimé les dessins, les couleurs et le thème : un RG qui parle de marche


    Catégorie Contemporaine (variée) :

    Ces femmes-là de Ivy Pochoda: polar

    La bibliothèque d’éclaircissement des destins de Gaëlle Nohant : historique

    Astra de Cedar Bowers : roman choral

    La Treizième heure d’Emmanuelle Bayamack-Tam : perturbant, original, roman choral

    L’autre moitié de soi de Brit Bennett: un roman addictif, qui parle de racisme et de famille (même de gémélité)

    Ecrire comme une abeille : sur l’écriture de la littérature jeunesse, par Clémentine Beauvais


    Je suis curieuse de savoir ce que sont vos coups de coeur et coups de foudre de cette année 2023 :) Des révélations d’autrices ou d’auteurs ? Des collections ? Un genre ? J’ai beaucoup aimé piocher des romans un peu partout, et j’espère continuer à lire des choses aussi variées en 2024. J’espère aussi que vous serez toujours là pour m’écouter parler de mes lectures en 5 minutes !


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    9m | Jan 11, 2024
  • Le podcast est en pause en décembre 2023, hâte de vous retrouver en 2024 !

    Rien de grave, mais besoin de préparer l'année 2024 tranquillement de mon côté !

    Il y a tout de même 58 épisodes dans lesquels piocher pour vos cadeaux de fin d'année, je compte sur vous pour me dire si vous offrez un livre "influencé" par le podcast ;)

    Pour cette fin d'année, pensez à vos commerçantes et commerçants de proximité : allez acheter vos livres préférés chez votre libraire !

    On se retrouve en janvier 2024 :) !


    Contact : (je vais moins regarder tout ça en décembre 2023, mais vous pouvez laisser un message, je vous recontacte vite !)

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    @lacroqueusedelivrespodcast sur Instagram


    A très vite, et belle fin d'année 2023 chères auditrices et auditeurs !

    Eléonore

    0m | Nov 30, 2023
  • Episode 58 - Etre un personnage énigmatique aux multiples facettes avec Astra de Cedar Bowers

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Astra, un roman de Cedar Bowers.


    Ce livre, c’est le portrait d’Astra réalisé en creux tout au long du roman. Chaque personnage qui l’a rencontré la décrit, dans une situation, raconte ses sentiments à son égard, sa façon d’être. On voit Astra, une enfant qui n’était pas désirée par son père, se retrouver seule avec lui dans une communauté perdue dans les montagnes canadiennes, loin de tout. Elle est libre, sauvage, elle semble magique, elle fait presque peur, elle est magnétique, fragile, aimante, séductrice, manipulatrice, vulnérable, frustrante … insaisissable. On est attiré-e, on veut la protéger, la contrôler, la changer ou lui échapper. Toutes les personnes qui parlent d’elle l’ont croisé et semblent la connaître tout en dévoilant toujours une nouvelle facette de cette femme qui grandit et évolue au fil du roman, de sa naissance à sa vieillesse.


    C’est un roman choral original, où le personnage principal est finalement celui qui n’a pas la parole. J’ai beaucoup aimé la manière de construire ce roman : il se déploie progressivement une étoile au centre de laquelle se trouve Astra, impossible à cerner, complexe. C’est un roman qui pose la question de la parentalité, de l’identité, de l’altérité - peut-on vraiment connaître quelqu’un ?- . Mais ça parle aussi d’enfance, d’attachement, de grandir, d’ambiguïtés et solitude, car Astra grandit complètement libre , sans contrainte et sans attention, et sans adulte pour prendre soin d’elle. Comment grandit-on dans ce contexte ? Comment se construit-on ? Passer par le regard des autres donne une sensibilité toute particulière à ce personnage mystérieux.


    Je vous recommande Astra de Cedar Bowers si vous aimez la nature sauvage, le Canada, les romans avec plusieurs points de vue, et les héroïnes difficiles à cerner.


    Livre chroniqué : Astra, Cedar Bowers, éditions Gallmeister, 2023


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Titre: Raspberry Vine de Plum Green

    https://ziklibrenbib.fr/chronique/2021/12/somnambulistic/

    Dispo ici : https://www.youtube.com/watch?v=NxiBd3g43xw&list=PLs0z1KfF9fYQ5f6tq7UV5jbm5WbWQv9v0&index=11


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    5m | Nov 27, 2023
  • Episode 57 - Se lancer sur les pas de familles déportées pendant la Shoah, avec "Le bureau d'éclaircissement des destins" de Gaëlle Nohant

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est le Bureau d’éclaircissement des destins, un roman de Gaëlle Nohant.


    Irène, une femme française qui vit en Allemagne depuis quelques années, divorcée, a un travail un peu atypique : elle travaille à Archives Arolsen, anciennement l’International Tracing Service, le plus grand centre de documentation sur les persécutions nazies. En 2016, l’objectif d’Irène est de trouver les propriétaires ou la famille de victimes de camps de concentration, le tout à partir d’un objet, même le plus insignifiant aux premiers abords. Il s’agit d’un travail dévorant, obsédant, où elle se lance à corps perdu et où elle croise les fantômes de Wita, une jeune polonaise, Lazar qui a changé de nom, et, plus proche d’elle, son amie et collègue décédée, Eva. Un livre historique richement documenté, passionnant, regorgeant d’anecdotes glaçantes et de moments d’humanité, posant la question de « comment ne pas oublier l’horreur ? ». Ce roman parle d’antisémitisme, de nazisme, d’archives et de relations humaines, mais aussi de transmission et de deuil intergénérationnel.


    Ce roman, en fait, il foisonne, il parle de tant de choses liées à la guerre et aux génocides sous le régime nazi, il bourdonne d’informations et de vies qui palpitent entre les pages. Je me suis vite attachée à Irène, qui a l’impression d’être responsable de son divorce, et qui cherche de manière obsessionnelle les héritiers et héritières des personnes déportées. Quitte à disparaître sous ce travail de quête et ne pas se demander pourquoi elle est arrivée là. Car après tout, dans ce travail particulier, en lien avec la mémoire, il y a toujours une réponse à une question intime qu’on cherche.


    C’est un roman touchant, essentiel, qui montre à quoi servent les archives et surtout celles de cette période : à montrer que ces personnes ont existé, qu’elles ont subi des choses terrifiantes, inimaginables. On découvre ce centre rempli de plus de 30 millions de documents, destinés à rétablir une justice pour les victimes ou leur famille. Les enquêtes d’Irène, entre archives et investigations, se mêlent habilement et le roman est très prenant, les personnages marquants. C’est l'équilibre parfait entre le romanesque et l'historique, sans atténuer ou dénaturer le thème de la Shoah, le roman le met en valeur. Histoires de vies personnelles se mêlent à l’Histoire avec un grand H avec beaucoup de tact et de délicatesse, sans enlever de leurs difficultés et de l’horreur. Même si la Shoah était marquée par le fait de vouloir effacer les individus, supprimer les traces de leur passage sur Terre totalement, ce type de roman montre à quel point les archives et les témoignages sont essentiels pour garder un lien et une mémoire vive de cette période historique.


    Ca fait deux fois que je lis un livre sur le thème de la Shoah cette année, et j’ai trouvé que c’était à chaque fois un un très beau roman. Il a fait écho, dans un tout autre style et un ton entièrement différent, avec Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon. Je vous recommande chaudement Le bureau d’éclaircissement des destins si vous voulez découvrir Irène et les vies incroyables et tragiques des personnes qu’elle recherche.


    Livre chroniqué : Le bureau d’éclaircissement des destins, Gaêlle Nohant, éditions Grasset, 2023

    Conseil lecture : Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon

    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Titre: heklAa - Vik, dispo ici : https://blackhill1.bandcamp.com/album/rivers-shores

    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !



    6m | Nov 21, 2023
  • Episode 56 - Etre une prodige aux échecs avec Le Jeu de la dame de Walter Trevis

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Le jeu de la dame de Walter Trevis. C’est le livre qui a été à l’origine de l’adaptation en série The Queen’s Gambit sur Netflix !


    C’est l’histoire de Beth Harmon, orpheline étasunienne renfermée sur elle même, qui se découvre un talent et une passion pour les échecs. Elle est brillante et va monter les échelles des concours d’échec nationaux et internationaux. Mais tout ne se joue pas sur un plateau de 64 cases noires et blancs : derrière le jeu, se cachent des intrigues politiques notamment entre les USA et l’URSS, et beaucoup de misogynie. Beth devra affronter ses propres démons et des adversaires redoutables pour être à la hauteur.


    C’est simple : j’ai eu du mal à reposer le livre. Il était écrit d’une manière très fluide, addictive, j’avais toujours envie de connaître la suite. Je me suis intéressée aux échecs, aux techniques qu’apprend Beth et je me suis même mise à apprendre le jeu suite à cette lecture. Elle m’a vraiment happé ! Le personnage de Beth est plein de failles et de lumières, un portrait subtil d’une femme géniale dans un milieu qui a du mal à lui faire une place. J’ai aussi appris des choses sur les orphelinats aux USA en 1950/60 : on donnait aux enfants des cachets pour les rendre plus dociles. Et lorsque cette pratique a été condamnée, les enfants se sont retrouvés subitement en pleine désintoxication contre leur gré ! Une enfant passionnée, baladée de l’orphelinat à une famille en toc, ce sont les échecs qui sont toujours sa bouée de sauvetage … ainsi que des addictions diverses et variées. Beth est butée, obstinée, mauvaise perdante, elle veut gagner, elle sait qu’elle est brillante et elle veut le montrer aux autres. Et on s’attache beaucoup à cette femme qui semble parfois distante, souvent peu sensible et seule, parce qu’on la suit depuis ses huit ans et ses premiers pas vers un jeu qui révèle son talent.


    Je vous conseille ce roman si vous avez aimé la série, si vous cherchez une lecture facile et addictive, et si vous n’avez pas peur de vous retrouver happé par les échecs. A vos risques et périls !



    Livre chroniqué : Le jeu de la dame de Walter Trevis, éditions Gallmeister 2021


    Une chronique qui dit que ce roman « se lit comme un thriller » ! : https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/roman/le-jeu-de-la-dame-le-roman-de-walter-tevis-qui-a-inspire-la-serie-a-succes-se-lit-comme-un-thriller_4639693.html



    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Tajemství · Alen · Alena Karkošková · Alena Karkošková · Martin E. Kyšperský

    https://election.ziklibrenbib.fr/portfolio/alen/


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    4m | Nov 13, 2023
  • Episode 55 - Chroniques des lectures du mois passé #12 - octobre 2023 - Automates et fiançailles, Inheritance Games, Le désert des couleurs et le Coeur en braille

    Bonjour, bonsoir et bienvenue dans cette 12e chronique des lectures du mois passé. Aujourd’hui, comme prévu une fois par mois, je vais vous parler rapidement de quelques lectures qui m’ont marquées pendant le mois d’octobre 2023.

    4 lectures sont au programme de l'épisode du jour, dont un coup de coeur !

    Tout d’abord, je veux vous parler de Automates et Fiançailles, un super roman de l’autrice Astrid Sterin .

    J’avais beaucoup aimé sa duologie Les pérégrinations de Lady Vinchka dont je vous avais parlé dans une chronique précédente. Et j’ai eu la chance de lire en avant première en service presse. Je l'ai donc reçu gratuitement et avant sa publication officielle :) Le podcast ne parle que de livres que j'ai aimé, et je suis donc ravie de pouvoir consacrer un épisode à ce roman qui mêlant fantastique, aventure, robots et romance !

    L'histoire, c'est celle de Gisèle, étudiante en dernière année dans une école de Mécamagie (qui mélange donc magie, potions et automates et biomécanismes), qui est fiancée à Albert. Albert, elle ne l'a jamais rencontré, c'est un mariage arrangé, mais elle le trouve fort beau, et elle voit déjà à quel point il est fait pour elle. C'est donc la douche froide lorsque ses parents lui annoncent que finalement, c'est sa soeur, la brillante Charlotte, qui va finalement se marier avec son fiancé. Dévastée, Gisèle va finalement se lancer dans un projet fou pour récupérer son fiancé... et elle n'est pas la seule à vouloir perturber ce mariage !
Franchement, Gisèle n'est pas facile au début : elle est très naïve et fleur bleue, très cartésienne et elle voit son avenir tout tracé, au bras de son mari jeune et beau, diplômée de son école de Mécamagie et avec un travail stable à la maréchaussée. Gisèle est la cadette et elle est constamment comparée à sa grande soeur, Charlotte, qui est toujours mieux qu'elle selon les autres : brillante dans les études, libre et imprévisible, cette dernière a marqué les esprits de tout le monde, et c'est lourd à porter pour Gisèle. Le fait que son fiancé ne lui soit plus promis est la goutte d'eau qui fait déborder le vase et sortir la sage Gisèle de ses gonds. J'ai trouvé son évolution super intéressante et bien fichue, on s'attache de plus en plus à elle dans toutes les péripéties qu'elle affronte. J'ai aimé le décalage entre Gisèle et Albert, l'univers steampunk, la division entre les adorateurs des anges et des démons (qui est bien mise en toile de fond du roman) et les automates que j'ai trouvé très attachants Le personnage de Charlotte m'a intrigué et j'ai TROP HATE de lire le tome 2 du point de vue de la deuxième soeur de la famille Firarre ! Et cette fin... aaah ! Le concept de mariage-arrangé-que-la-fiancée-veut-sauver-même-si-c'est-un-mariage-arrangé m'a beaucoup plu et surprise, c'est un angle inhabituel, mais ça convient bien à Gisèle et ses envies de prince charmant ! Vraiment, ce roman a été un coup de coeur ! J'ai adoré l'ambiance, et je l'ai dévoré en 2 jours. J'ai fini ce roman en sachant que c'était une duologie, et en voyant le nombre de pages diminuer je savais que j'aurais très envie de me procurer vite la suite. Bref ! Un très chouette roman, que je vous recommande chaudement pour accompagner votre automne de quelques robots et décoctions magiques.
Je vous mets toutes les informations pour trouver ce roman dans la description ! MERCI Astrid pour ta confiance :)

    Pour se procurer le roman, c'est ici : https://www.amazon.fr/Automates-Fian%C3%A7ailles-M%C3%A9cagiciennes-Astrid-St%C3%A9rin-ebook/dp/B0CKJ6Y7WB


    Ensuite, j’ai dévoré le blockbuster littéraire (oui, j’appelle ça comme ça)(et oui, on dit bestseller, mais il y a un côté visuel !) Inheritance games de Jennifer Lynn Barnes. Au programme : une histoire d’enquête autour d’Avery, qui est une adolescente orpheline recueillie par sa soeur et qui vit dans une très grande précarité. Jusqu’au jour où elle apprend que l’homme le plus riche du monde lui a légué toute sa fortune (plusieurs milliards de dollars), au détriment de sa famille à lui ! Tout ceci est à elle si et seulement si elle vit pendant un an dans la même maison que toute la famille lésée. Pourquoi a-t-elle été choisie par cet homme qu’elle ne connaissait pas ? Quels secrets cachent la famille et notamment les petits-fils,qui vivent dans la même maison qu’elle ? Et surtout… quel jeu vient de lancer le défunt multi milliardaire ? Une enquête haletante autour de l’héritage, avec un triangle amoureux qui ne m’a pas convaincu une seconde. Mais ayant englouti les 3 premiers tomes de cette saga en 4 tomes à la vitesse de la lumière, je voulais quand même vous en parler !


    On change d’univers avec la BD Le coeur en braille de Joris Chamblain, illustré par Anne-Lise Nalin, dont j’avais beaucoup entendu parler. C’est une histoire mignonne avec pour protagoniste Marie-José, une jeune fille très douée en violoncelle, et Victor un jeune garçon qui n’a pas confiance en lui et qui vit difficilement l’adolescence. Lorsqu’une amitié (et même un peu +) se développe entre eux, Marie-José finit par lui avouer qu’elle cache à tout le monde le fait que la maladie dont elle est atteinte avance plus rapidement que prévue. Bientôt elle sera aveugle. Elle demande alors à Victor d’être ses yeux pour que sa cécité ne soit pas remarquée. Une BD mignonne, que j’ai dégusté un matin au petit-déjeuner avant de commencer ma journée, et que j’ai trouvé douce et sympathique.

    Remarque que j'ai pas dit dans l'épisode : A priori, c'est un roman de Pascal Ruter à l'origine ! Les illustrations apportent une vraie douceur à cette petite histoire.


    J’ai également lu Le désert des couleurs un roman de science-fiction de Aurélie Wellenstein grâce à la SNCF : le retard conséquent d’un train m’a permis de lire d’une traite ce livre étrange. On se situe dans un désert de couleurs, où chaque grain de sable est un souvenir et où les humains perdent la mémoire. Deux personnes vont être désignées pour faire partie d’une exploration, et essayer de trouver une fin au désert, afin que l’humanité puisse survivre et ne finisse pas ensevelie sous le sable du désert. C’est un conte philosophique pour adolescent-es qui se lit bien et qui évoque les extinctions de masse de la biodiversité et la complexité des relations familiales. Attention, il aborde un sujet sensible qui peut spoiler le roman : je vous l’indique en description pour celles et ceux qui veulent savoir avant de se lancer. C’était une lecture rapide et sympathique, j’ai trouvé ça très chouette.

    ATTENTION, SUJET SENSIBLE QUI PEUT HEURTER DES LECTEURICES : Ce livre parle d'inceste



    C’est tout pour ce mois-ci Vous avez lu un de ces livres ? Vous voulez en lire certains ? Dis moi sur Instagram ou par mail ! J'ai hâte d'avoir ton avis :)


    ***

    Livres chroniqués :

    - Je veux de la romance, des robots et de la magie, dans une intrigue prenante ? Automates et Fiançailles, d’Astrid Sterin, disponible ici : https://www.amazon.fr/Automates-Fian%C3%A7ailles-M%C3%A9cagiciennes-Astrid-St%C3%A9rin-ebook/dp/B0CKJ6Y7WB

    - Je veux un livre addictif (mais avec un trio amoureux peu convaincant) ? Inheritance Games de Jennifer Lynn Barnes éditions Pocket Jeunesse

    - Je cherche une BD mignonne ? Le coeur en braille de Joris Chamblain, illustré par Anne-Lise Nalin éditions Dargaud

    - Je cherche un conte philosophique à l’univers original ? Le désert des couleurs d'Aurélie Wellenstein, éditions Scrineo.


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !






    7m | Nov 10, 2023
  • Episode 54 - Spécial Halloween - Aude nous parle d'horreur avec un manga, un comics et un roman jeunesse

    Un épisode spécial Halloween !


    Aujourd’hui, Aude, mon invitée, croque des livres sur le thème de l’horreur.


    (!)

    Attention à ne pas mettre ces oeuvres entre toutes les mains, certaines scènes sont graphiques/violentes/effrayante

    (!)


    Livre chroniqués :

    Voici les oeuvres qu’Aude a présenté dans cet épisode :


    - Pour les pré-ado/enfants à partir de 10 ans (selon les sensibilités)

    Peggy Sue et les fantômes de Serge Brussolo, éditions PLON 2001/Pocket Jeunesse 2004


    - Public averti 14+

    Soichi, un manga de Junji Itô, éditions Mangestu, 2022


    - Public adulte.

    American Vampire, un comics de Scott Snyder (et Stephen King !), éditions Urban Comics, 2020


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    * Musique proposée par La Musique Libre

    Par Myuu :  https://soundcloud.com/myuu


    ------------------------------------------


    Et des sons proposés par https://lasonotheque.org/search?q=halloween, merci !



    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Vous pouvez envoyer un message à Aude par mon intermédiaire bien sûr :)

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    13m | Oct 31, 2023
  • Episode 53 - Chercher un sens à sa vie dans "La bibliothèque des rêves secrets" de Michoko Aoyama

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est La bibliothèque des rêves secrets un roman de Michoko Aoyama. Merci Noémie, du compte @dame_oiselle.de.papier de m’avoir recommandé chaleureusement ce livre !


    C’est l’histoire de 5 personnages qui vont un à un se retrouver dans la bibliothèque d’un centre social. Toutes et tous, ils et elles cherchent un sens à leur vie, à se sortir d’une situation compliquée, à prendre une décision. Et toutes ces personnes vont trouver un bel élan suite à la rencontre avec la mystérieuse bibliothécaire en train de faire des petits objets en feutrine au fond de la salle. Elle leur conseille toujours une liste de livres… et il y en a toujours un qui semble à côté de la plaque !


    J’aimais beaucoup cette couverture avec des couleurs pastels et un chat posé sur une couverture, Noémie me l’a conseillé, j’ai failli l’acheter sur un coup de tête mais la raison a été la plus forte : je l’ai donc emprunté à la bibliothèque en m’armant de patience ! Je ne veux pas en dire trop, c’est une bulle de douceur, un vrai roman feel good comme je les apprécie régulièrement. Les histoires sont jolies sans être mièvres, on s’attache rapidement aux personnages et leurs problèmes, et c’est un roman qui fait du bien. Je me rends compte que j’aime beaucoup lire des romans de ce goût là de temps en temps, ça redonne une envie de lecture et de tendresse ! L’idée qu’un livre peut changer ou aider la vie est sympa et m’a touchée. 

    Sachez que l’autrice en a écrit un autre qui s’appelle un Jeudi saveur chocolat, qui me donne bien envie aussi. Je vous dis si je le croque prochainement ;)


    Je vous le recommande si vous ne savez pas trop où aller, si vous auriez bien envie d’avoir un petit coup de pouce pour prendre une décision, si vous avez l’impression d’être à un tournant, bref, avis à tous et toutes les indécises, je pense que ce roman est fait pour vous ! Bonus : il se passe dans une bibliothèque, et en ce moment, ça me parle bien ;)


    Livre chroniqué : La bibliothèque des rêves secrets, de Michoko Aoyama, éditions Nami, 2022/ éditions J’ai Lu 2023


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Titre: Dech, de Alan, disponible ici : https://election.ziklibrenbib.fr/portfolio/alen/


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    5m | Oct 23, 2023
  • Episode 52 - S'intéresser au toucher avec Des mains heureuses : une archéologie du toucher de Claire Richard

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Des mains heureuses : une archéologie du toucher, de Claire Richard. C’est un mélange d’essai, de réflexions philosophiques, de patchwork de discussion sur les forums divers, d’extraits de journal intime de l’actrice, de témoignages. Un livre hybride, qui m’a, et c’est le mot adapté, touché.


    Dans un contexte de Covid, en plein confinement, Claire Richard est enceinte. Et c’est pendant cette grossesse et les premières années de son bébé, avec qui elle communique surtout par le toucher dans un premier temps, qu’on la suit dans ses réflexions sur la place de ce sens dans notre vie. Vu comme dangereux pour notre santé au moment où le livre est amorcé, elle se pose la question des gens construits, fabriqués, utiles : les gestes maternels bien sûr, mais aussi ceux qui montrent l’amour, l’amitié, le soutien, ceux qui soignent, ceux qui sont souffrance ou blessent…


    J’ai aimé les chapitres courts et le fil directeur de ce livre qui parle d’un sens oublié dans une société qui donne la priorité à l’image, au son. En conclusion, je l’ai trouvé émouvant et attendrissant ce livre et je vous le recommande chaudement.


    Vous avez lu ce livre ? Vous lisez souvent des essais ? C’est la première fois que je consacre un épisode entier à un livre qui n’est pas un roman, j’espère que la chronique vous a plu !


    Livre chroniqué : Des mains heureuses : une archéologie du toucher , Claire Richard, Seuil, 2023


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Laureli Amadeus, Shadows

    https://laureliamadeus.bandcamp.com/track/shadows, trouvé sur ZikLibEnBib


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    4m | Oct 9, 2023
  • Episode 51 - Chronique des lectures du mois passé #11

    (La transcription est disponible dans cette description pour les personnes sourdes ou malentendantes)

    Bonjour, bonsoir et bienvenue dans cette 11e chronique des lectures du mois passé. Aujourd’hui, comme prévu une fois par mois, je vais vous parler rapidement de quelques lectures qui m’ont marquées pendant le mois de septembre 2023. C’est parti !


    La première lecture dont on va parler aujourd'hui, c’est le roman Connemara, de Nicolas Mathieu. Un roman qui revenait beaucoup dernièrement dans mes conseils, et j’ai effectivement aimé cette lecture, qui parle de classe sociale et de changement de classe sociale avec justesse. On y suit deux personnages qui se sont perdus de vue, l’une qui a vécu une ascension sociale assez impressionnante et qui revient près de sa région d’origine, les Vosges. L’autre qui n’a pas bougé des Vosges et a du mal à savoir où aller et quoi faire après sa séparation avec la mère de ses enfants. Le roman évoque le temps qui passe, l'adolescence, les complexes de classe sociale et le rapport à la réussite sociale, avec sensibilité. C’est un roman politique, qui ne laisse pas indifférent. Si vous êtes intéressé par les romans à forte dimension sociologique, je vous le recommande mille fois


    La deuxième lecture dont je veux vous parler, c’est Scholomance de Naomi Novik, l’autrice de Déracinée et La fileuse d’argent, dont les univers m’ont bcp plu. Seulement 2 tomes sont sortis pour l’instant, mais ça va être une trilogie. Je vous recommande surtout le premier tome, qui vous plonge dans une atmosphère étrange et mystérieuse, propice à certaines lectures d’automne. C’est gentiment effrayant et le personnage principal, une jeune femme qui essaie de survivre dans une école de magie qui protège les étudiant-es et joue avec eux au passage, est plutôt attachante : plutôt revêche, solitaire, cinglante, on comprend vite qu’elle essaie juste de survivre sans éradiquer la moitié de l’école. On se demande alors est-ce que c’est possible de ne pas devenir une sorcière maléfique puissante dans ces conditions ? Bref, franchement, le premier tome m’a séduit et le cliffangher de fin m’a poussé à lire le deuxième tome. Lui pour le coup m’a semblé redondant et avec de longueur. Donc je dirais que c’est une lecture que je vous conseille si vous voulez profiter de l’ambiance spooky, sachez quand même qu’il y a quelques longueurs.


    Je finis cette chronique par le très court recueil de textes Le langage de la nuit d’Ursula le Guin. C’est un condensé de plusieurs de ses interventions, textes et réflexions sur l’écriture de science fiction et de fantasy. J’ai beaucoup aimé le ton de l’autrice : c’est quand même une pointure de la littérature de l’imaginaire et elle parle de manière très simple, directe et sans fioriture de comment elle écrit, pourquoi etc. Elle partage aussi ses réflexions sur la société étatsunienne et son rapport étrange de celle-ci à ’imaginaire et à l’imagination. Ce chapitre s’appelle « Pourquoi les Américains ont peur des dragons ? » et rien que pour ce titre de chapitre, je vous recommande cette petite lecture qui parle d’écriture et d’imagination.


    Livres chroniqués :

    * Le langage de la nuit, Ursula Le Guin, éditions Livre de Poche, 2022

    * Scholomance, Naomi Novik, J’ai lu, 2023 ou éditions Pygmalion-Gérard Watelet

    * Connemara, Nicolas Mathieu, Acte Sud, 2023



    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King



    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !



    3m | Oct 2, 2023
  • Episode 50 - Servir "Du thé pour les fantômes" avec le roman de Chris Vuklisevic

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic


    L’histoire, c’est celle de deux soeurs, qui naissent dans un village perdu dans l’arrière-pays niçois. L’une, Félicité, peut parler aux fantômes, l’autre, Agonie, est une sorcière : inquiétante, elle vieillit tout ce qu’elle touche et des papillons sortent de sa bouche. Cette dernière est maltraitée par sa mère alors que l’autre reste la préférée. Lorsque Carmine, leur mère, meurt, Félicité veut chercher son fantôme. Mais impossible de le trouver ! Il faudra donc beaucoup de persévérance, de confiance et de thé pour permettre aux deux soeurs de renouer et de démêler les fils du passé de leur mère.


    Poétique et rempli de réalisme magique, ce roman est surprenant, et c’est une pépite ! Attirée par la couverture avec ses petites théières et ses jolies coupoles, je l’ai emprunté à la bibliothèque et oublié un peu dans un coin. Lorsque je l’ai ouvert, je l’ai fini en deux jours : il m’a vraiment beaucoup plu ! J’ai beaucoup aimé le thème et l’écriture, qui m’a vraiment emmené dans cette quête qui part de la Côte d’Azur et de Nice. Les deux soeurs sont différentes, et la narration est originale : nous sommes dans un café et le ou la narratrice nous parle pour nous raconter l’histoire telle que lui a raconté Félicité. C’est donc un récit qui passe par deux filtres qui nous arrive et c’est à nous de faire confiance ou pas aux narratrices qui se succèdent. Certains passages sont poétiques, j’ai adoré le concept de théiologue - spécialiste des thés magiques - sans trop de surprise : j’ai très envie d’un troupeau de théières à présent que je sais comment le dompter et le constituer ! L’autrice est originaire de la Côte d’Azur et elle fait régulièrement de petits clins d’oeil à sa ville natale, se moquant un peu des niçois. Le ton est décalé, souvent drôle, parfois triste, certains passages sont écrits en vers libre. Bref, un OVNI à l’atmosphère envoutante qui sent bon la Provence !


    Je vous recommande ce roman si vous cherchez une lecture d’automne qui parle de chasse aux fantômes peu traditionnelles, de sororité et de thé.



    Livre chroniqué : Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic, éditions Denoël, 2023


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Kevin MacLeod - Dance Of The Sugar Plum Fairies

    Téléchargement gratuit : https://bit.ly/3erKCrn

    Musique proposée par Audio Libre :   • Musique Gratuite Libre de Droits Calm... 



    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !




    6m | Sep 25, 2023
  • Episode 49 - Nager entre femmes dans un lac au Canada avec Le lac magique de Yaël Cojot-Goldberg

    (La description comporte la transcription de l'épisode pour les personnes sourdes ou malentendantes)


    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Le lac magique, un récit de Yaël Cojot-Goldberg.


    Dans ce livre, l’autrice se livre sur son expérience près d’un lac au Canada où seules les femmes ont le droit d’aller ce matin. Invitée par la propriétaire de la maison qu’elle loue avec sa famille, elle se met donc à participer à ce rituel dans un groupe de femmes… et à oser et affronter ses appréhensions.


    C’est un récit touchant, qui parle de plusieurs sujets : la famille y a une place centrale - elle évoque notamment ses parents et sa mère particulièrement, son rapport à ses enfants -, ainsi que la judéité et le poids d’un traumatisme passé d’une génération à une autre, son rapport à la féminité, ses crises d’angoisse… C’est une véritable ode à la liberté et à la nage aussi, ce qui, vous devez le savoir maintenant, ne m’a pas laissé indifférente vu que j’adore nager. C’est un livre qui donne envie de se reposer en faisant la planche dans un lac isolé, et laisser le calme nous envahir.


    J’ai adoré ce récit et l’écriture de Yaël Cojot-Goldberg. J’ai trouvé ce livre court, facile à lire, mais profond et sensible également. On voit progressivement la narratrice se libérer des injonctions et des contraintes qu’elle a pu se mettre à elle même, s’accepter davantage en s’intégrant à ce groupe de femmes qui se baignent nues, tout en slalomant dans sa mémoire et rencontrant des personnages féminins. Elle se décrit volontiers comme très peureuse et craintive et dans ce bout d’auto-fiction la lectrice peut voir d’où vient cette peur et comment elle peut prendre moins de place. C’est un texte qui parle aussi de la façon dont on se perçoit et dont on perçoit les autres. Ce n’est pas un voyage au Québec qui est raconté mais plutôt un voyage introspectif qui passe par la nage en non-mixité dans un lac. C’est un livre calme et sensible, qui vous donnera un espace d’air frais dans un quotidien qui peut être oppressant.


    Je vous recommande Le lac magique si vous aimez nager et que l’idée d’un rituel secret entre femmes de tous les âges dans un espace naturel caché vous donne envie.


    Livre chroniqué : Le lac magique, Yaël Cojot-Goldberg, Seuil, 2022


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    https://BigSoundBank.com

    https://lasonotheque.org/, qui propose des sons et bruitages libres de droit, merci !


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    5m | Sep 19, 2023
  • Episode 48 - Chronique des lectures de l'été #10

    Bonjour, bonsoir et bienvenue dans cette 10e chronique des lectures du mois passé. Aujourd’hui, comme prévu une fois par mois, je vais vous parler rapidement de quelques lectures qui m’ont marquées pendant le mois de juillet et août 2023 : c’est parti pour une chronique de l’été ! Avant de commencer, je dois juste vous dire que j’ai lu beaucoup de romans qui vont faire l’objet d’épisodes dédiés, je fais donc une petite sélection de chouettes livres lus.


    - Partir : Sur les chemins de Compostelle, Lili Sohn

    Un roman graphique qui sert aussi de quête introspective à l’autrice. Elle raconte deux mois de marche sur les chemins de Compostelle qu’elle parcourt toute seule. Elle évoque ses adresses préférées, les bouts de chemin qui lui plaisent le plus, les personnes qu’elles rencontrent et ses questionnements existentiels sur divers thèmes. Les couleurs vives sont sympas, le dessin est simple mais j’aime beaucoup.


    - De notre monde emporté Christian Astolfi, Le bruit du monde, 2022

    Un roman écrit dans un style concis, frappant, du point de vue d’un ouvrier sur les chantiers sur le port de Marseille. Un ouvrier victime comme tant d’autres de la désindustrialisation, de l’amiante et de la fin de l’espoir malgré l’arrivée de la gauche au pouvoir. J’ai trouvé ce roman touchant. Le narrateur, Narval, décrit son groupe d’amis dans les années 80 puis dans les années 2010, décrit de manière troublante les difficultés rencontrées, l’impression d’être abandonné, le sentiment de trahison envers toutes les personnes et les institutions qui savaient pour l’amiante et ont laissé des milliers d’ouvriers s’empoisonner. C’est un roman court, coupant dans son style et qui documente fidèlement le contexte des Chantiers maritimes dans les années 70.


    - Anna Karénine, Léon Tolstoï

    C’était mon défi de l’été : je voulais prendre le temps de lire ce gros classique de la littérature russe qui me faisait de l’oeil depuis plusieurs années ! J’avais essayé de lire Guerre et Paix du même auteur au lycée, et ça m’était passé complètement par dessus la tête. Merci à Bélinda et Aude de m’avoir conseillé avec chaleur et avec insistance ce monument de la littérature mondiale. Sans surprise, j’ai beaucoup aimé ! Je vous recommande donc d’essayer ces classiques obscurs auxquels vous avez peut-être voulu vous attaquer pendant votre scolarité.

    L’histoire est celle … et bien pas, ce n’est pas seulement d’Anna Karénine, mariée à un haut fonctionnaire pétersbourgeois et mère d’un enfant de huit ans, loin de là ! On croise aussi Lévine qui est l’alter-ego de Tolstoï (et l’autre personnage pivot du roman), le frère d’Anna Stepan Oblonski, Vronski qui deviendra l’amant d’Anna, les soeurs Dolly et Kitty, amies ou connaissances d’Anna. Les destins s’entremêlent, les personnages sont complexes et développent une histoire tragique d’une part et des petites histoires personnelles d’autre. C’est une fresque de la société bourgeoise russe du 19e siècle. Ca parle de la famille, du pardon, de politique aussi. Et surtout, c’est très drôle ! et on n’en parle pas assez lorsqu’on parle de pavé comme celui-ci ! La plume de Tolstoï est piquante et ironique, et il croque les personnages souvent avec malice. Il ne faut donc pas retenir que la partie dramatique de ce roman, je pense que ce serait passer à côté que de ne pas relever les remarques mordantes.


    ***

    C’est tout pour cet été !

    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !







    4m | Sep 11, 2023
  • Episode 47 - Apprendre à devenir un "citadin de demain" avec Capitale du Nord de Claire Duvivier

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Citadins de demain, le premier tome de la trilogie Capitale du Nord de Claire Duvivier.


    L’histoire, c’est celle d’Amalia, une jeune aristocrate de Dehaven, une ville commerçante puissante. Cartésienne, éduquée dans la rigueur, par les sciences et les humanités et loin des contes qui nourrissent les imaginaires populaires. Pourtant, lorsque son meilleur ami Hirion décide de reproduire un vieux sortilège trouvé dans un livre, tout est ébranlé. La ville entre en ébullition, la situation est tendue avec les colonies, la guerre s’approche, la magie ressurgit, par touches. Et malgré toute son éducation et ses efforts, il est impossible de faire dévier le destin.


    C’est un livre qui rend progressivement accro, par des touches de fantastiques qui prennent progressivement place dans l’univers si carré et rationnel d’Amalia. Je ne veux pas trop en dire au niveau de l’intrigue, mais sachez que c’est bien amené ! On sent progressivement que le rythme du roman devient de plus en plus rapide et inquiétant, qu’il est de plus en plus difficile d’expliquer les bizarreries qui entourent Amalia et ses deux amis, et ce, tout en découvrant progressivement les intrigues politiques de Dehaven et ses colonies. Les enjeux de classes sociales sont souvent rappelés, dans la mesure où un des amis d’Amalia, Yonas, n’est pas issu de l’aristocratie, ce qui fait un lien avec une partie de la ville qui est inconnue d’Amalia et Hirion, car très populaires. J’aime la façon dont c’est écrit : il y a de la distance, et on se retrouve dans la retranscription très rigoureuse des évènements par cette jeune fille qui voit que tout commence à lui échapper. Je me suis sentie très proche d’Amalia, qui a l’impression de ne pas réussir à dire comment elle se sent, quelles sentiments l’habitent, ce qu’elle veut. Le trio Amalia - Hirion - Yonas permet d’avoir trois personnalités très différentes et complexes, qui interagissent bien ensemble. Ca parle d’éducation, de jeunesse, de changements intérieurs et extérieurs, de légendes et de mutations sociales. Des thèmatiques variés qui m’ont beaucoup intéressée.


    J’avais déjà aimé Un long voyage, le premier roman de la même actrice que j’avais beaucoup aimé et qui avait cette même atmosphère de voyage et où on sentait l’importance de la ville. C’est vrai qu’en finissant le premier tome de Capitale du Nord, je n’avais qu’une hâte : me jeter sur le suivant ! Il faut dire que la fin est très intense !


    Ce n’est pas un roman de « high Fantasy » avec un univers magique très développé et complexe : on est plutôt sur de l’imaginaire accessible à un public qui n’est pas trop habitué. Les histoires politiques et sociales prennent plus de place que la magie en tant que telle, surtout au début. C’est une bonne porte d’entrée pour des lectrices ou des lecteurs qui ne seraient pas friand de Fantasy au premier abord, mais auraient envie de se frotter à de l’imaginaire. Je pense que les passionnés et moins passionnés d’univers fantastique peuvent y trouver leur compte !


    Pour information, Capitale du Nord est une trilogie qui fait partie du cycle de La Tour de Garde avec Capitale du Sud, une autre trilogie écrite par Guillaume Chamanadjian, qui se passe donc dans une autre ville mais dans le même univers. J’ai hâte de lire Capitale du Sud pour voir les liens entre les deux trilogies ! Sachez que le tome 3 devrait sortir d’ici la fin d’année, donc ouf, il n’y a pas trop longtemps à attendre.


    Je vous recommande Capitale du Nord si vous voulez découvrir la littérature de l’imaginaire adulte de manière progressive, ou si vous voulez vous plonger dans une trilogie de Fantasy urbaine française…Attention, au détour d’une rue, vous pourriez vous mettre à entendre des tambours inquiétants.


    Je n’en dirais pas plus !


    Vous avez lu ce livre ou la trilogie du même cycle, Capitale du Sud ? Vous avez aimé cette chronique ?


    ****


    Livre chroniqué : Capitale du Nord : Citadins de demain, Claire Duvivier, Aux forges de Vulcain, 2022


    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Titre: Aria Of The Sun (feat Andrea Krux)

    Auteur: Rafael Krux

    Source: https://www.kruxaudio.com/

    Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

    Téléchargement: https://www.auboutdufil.com


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.



    ***


    Merci pour votre écoute !


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    8m | Sep 4, 2023
  • Episode 46 - Travailler dans un centre de dépistage à la frontière italienne avec "Des vies orageuses" de Mathilde Gal et le collectif Tcholeyi

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Des vies orageuses, un roman écrit par Mathilde Gal et le collectif Tcholeiy aux éditions Le monde à l’envers.


    L’histoire, c’est celle de deux personnes que le hasard fait se rencontrer. C’est celle de Sarah, jeune médecin qui commence un nouveau travail dans un centre de dépistage dans la région de Briançon, pas loin de la frontière avec l’Italie. Elle imagine un travail pépère qui lui permettra de faire la fête. Or, c’est étrange, beaucoup de personnes semblent donner la même adresse… Sarah se rend compte que ce travail n’est pas si plan-plan que ça, et que le centre demande bien plus de compétences humaines que prévu. C’est dans ce contexte qu’elle rencontre Idrissa, le deuxième point de vue de ce roman. Il vient de Guinée. Tout juste arrivé en France, il raconte son histoire à rebours, de la France en passant par l’Italie, la Méditerranée et la Libye. C’est un roman qui parle d’immigration bien sûr, mais aussi de relations humaines, d’injustices, de procédure Dublin, de traumatismes, de militantisme et burn-out militant, de violences sexuelles, physiques et mentales, d’exploitation de la misère humaine et d’administration obtus, entre autres. 


    J’ai adoré ce roman, et je suis d’autant plus contente d’avoir eu un coup de coeur que je connais Mathilde et une des personnes du collectif Tcholeiy . Coucou à vous, Mathilde et Cécile si vous passez par là ! Et merci à Marion, du podcast la Page sensible, de m’avoir conseillé et prêté ce beau roman. D’ailleurs, si vous voulez avoir les coulisses de ce roman, je vous recommande l’épisode où Marion interviewe Mathilde qui raconte comment est né cet objet collectif. Le lien de cet épisode est : https://www.marionjoceran.fr/ecriture-collective-et-militante-sur-lexil-mathilde-gal/


    Ce roman, il est poignant, il est drôle par moment, touchant souvent, il remue, il ne peut pas laisser indifférent. Les deux voix d’Idrissa et Sarah sont différentes, marquées, un homme noir immigré d’un côté et une femme blanche de l’autre, et ces deux voix racontent des histoires, pas uniquement les leurs mais celles de multiples « vies orageuses ». Le fait que ce soit beaucoup d’anecdotes réelles ou inspirées de faits réels fait froid dans le dos. Je trouve que c’est un roman essentiel, à mettre entre toutes les mains, pour voir à l’oeuvre le racisme souvent discret, fait de petites remarques, lorsqu’il est question du thème de l’immigration. C’est un livre qui permet de changer de regard sur l’immigration, l’exil et de permettre la compréhension des difficultés rencontrées par les personnes sans papier. L’angle abordé, qui commence par la santé, est super juste et donne une dimension souvent oubliée de l’exil. Le point de vue de Sarah permet à la lectrice ou au lecteur de voir l’évolution de ses idées reçues, son implication de plus en plus importante dans ces problématiques complexes, qui sont non seulement dans son domaine d’action principale, la médecine mais concernent aussi le logement, la nourriture, l’accès aux services publics etc. On ressort de cette lecture ébranlé, révolté par des histoires d’injustices et gonflé d’espoir quand même. C’est ça, la grande puissance de ce livre : de permettre de voir des facettes différentes d’une même situation, et de ne pas « juste » plomber l’ambiance, mais donner des pistes.


    Je vous recommande ce livre si vous voulez partir à la rencontre de deux protagonistes différents et passionnants, lire une écriture à plusieurs mains, et chambouler vos préjugés sur la question de l’immigration et de l’accueil des migrants en France et en Europe.



    Livre chroniqué : Des vies orageuses, de Mathilde Gal et le collectif Tcholeyi, aux éditions Monde à l’envers, 2023


    Pour aller plus loin :

    http://www.lemondealenvers.lautre.net/livres/des_vies_orageuses.html

    https://www.marionjoceran.fr/ecriture-collective-et-militante-sur-lexil-mathilde-gal/



    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :Musique d’ambiance pour la lecture : Travels de Marie Wilhelmine Anders

    https://ziklibrenbib.fr/chronique/2023/05/travels/

    CC-BY-NC-ND 3.0



    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !

    7m | Aug 28, 2023
  • Episode 45 - Avoir peur des météorites et vouloir s'élever dans la haute société avec Lady Vinchka - Cité de Foudre d'Astrid Sterin

    Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Cité de foudre, le premier tome des pérégrinations de Lady Vïnchka, d’Astrid Sterin (une duologie).


    Lady Vinchka Orys cherche à se faire une place dans la haute société de Camérampe . Jeune bourgeoise de province fortunée qui s’est mariée à un noble désargenté, elle a pu partir de sa région natale pour arriver à la capitale. C’est d’autant plus important pour elle que jamais une météorite n’a frappé cette ville : or, Lady Vïnchka a très peur des météorites, qui détruisent tout en s’écrasant. Maintenant elle veut asseoir cette position sociale. Peut-être que pour y arriver il faut qu’elle renonce à son poste de journaliste dans une gazette pour se consacrer plus à son mari et aux mondanités ? Lorsque l’impossible se produit, Vinchka va se retrouver embarquée dans une aventure qui va bouleverser ses apriori… et la mettre en danger.


    J’ai lu ce roman dans le cadre d’une lecture commune en juillet. Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que c’est, il s’agit d’une lecture organisée, où tout le monde lit le même jour les chapitres demandés, pour avancer ensemble dans l’intrigue. Généralement, on peut discuter ensemble sur un forum (ici, Discord) de nos impressions. Astrid Sterin, l’actrice de ce roman, a proposé une LC, ce livre me tentait, donc me voilà lancée dans cette aventure livresque aux côtés de Vinchka !


    J’ai aimé ce roman, et j’ai trouvé qu’il montait en intensité progressivement. Vinchka est un personnage ambitieux, parfois horripilant, souvent attachante, qui fait le nécessaire pour survivre et tirer son épingle du jeu dans une société où les femmes ont peu de marge de manoeuvre. L’ambiance steampunk est très réussie, et on déambule avec plaisir dans les différents lieux de l’intrigue en découvrant un mélange de technologie avancée et d’esthétique XIXe siècle. On découvre pêle mêle l’important Chambre Impériale d’Astronimie où travaille Lord Orys, les inventions loufoques et révolutionnaires de Marlie, l’organisation de Mirage, la Foudre… Bref, c’est un univers bien développé, qui se révèle progressivement à la lectrice ou au lecteur, et qui donne envie d’en savoir plus. Autour de Vinchka gravitent des personnages variés, on a vite nos petits chouchous ! Et des personnages inquiétants aussi, car elle se retrouve vite dans des machinations qui la dépassent.



    Je vous recommande ce roman si vous aimez les univers steampunk, les météorites et découvrir le personnage de Vinchka.


    C’est la première fois que je parle d’un roman autoédité, je découvre progressivement ce domaine et j’ai de plus en plus envie de lire des auteurs et autrices qui proposent leurs ouvrages en autoédition Pour trouver ce roman, il faudra aller sur Amazon pour le commander en physique ou en ebook. Pour les lecteurices qui ne sont pas sur Kindle, envoyez un message à Astrid Sterin avec votre preuve d’achat et elle vous envoie une version ePub.



    Livre chroniqué : Cité de foudre, Astrid Sterin, disponible : https://www.amazon.fr/Cit%C3%A9-Foudre-P%C3%A9r%C3%A9grinations-Lady-V%C3%AFnchka-ebook/dp/B09XWM7HNC


    Pour aller + loin :

    Le site d’Astrid Sterin : https://www.lastreetlaplume.fr/



    Musique du générique :

    Credits: Not The King - Ice Tea - Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King


    Musique d’ambiance pour la lecture :

    Titre: Sound Effect from <a href="https://pixabay.com/?utm_source=link-attribution&utm_medium=referral&utm_campaign=music&utm_content=6762">Pixabay</a>


    Contact :

    Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

    Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

    Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n'hésitez pas !

    N'hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.


    Merci pour votre écoute.


    A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer... ou à dévorer !




    7m | Aug 21, 2023
La croqueuse de livres podcast
Loading...